Pays LOBI-SENOUFO

Lobi - Senoufo :
le sud-ouest du Burkina

- 8 J / 7 Nuits
- Burkina Faso
- Toute l’année

 

Le Burkina Faso : 12 millions d'habitants avec une superficie de 275 000 km² environ, la moitié de la France. Il y a au Burkina Faso une soixantaine d'ethnies qui ont chacune leur propre langue. Le pays se situe à l'intérieur de la boucle du Niger, ayant des frontières avec six autres pays : le Niger, le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d'Ivoire et le Mali.

On y distingue une saison des pluies de 4 mois, l'hivernage, de mi-juin à mi-octobre et une saison sèche de 8 mois. Les sols sont donc dans l'ensemble peu fertiles et la mince couche de terre cultivable est fréquemment emportée par la pluie torrentielle. Les sols les plus fertiles se trouvent donc généralement dans les vallées. C'est la région des hauts bassins de la Comoë (Bobo-Banfora) qui se trouve être l'une des plus favorisées grâce aux nombreuses cascades qui jalonnent le secteur.
Notre découverte du Sud-Ouest se situera donc à partir de 2 centres d'intérêts : le pays Lobi et le pays Sénoufo

La région de Gaoua : Les Lobi.
Animistes à part entière, les Lobi se sont retirés dans la forêt profonde sous la menace de l'Islam qu'ils refusaient. Ils se cachent toujours dans des constructions fortifiées, étagées en multiples terrasses qui rappellent nos châteaux médiévaux. Nous pourrons donc rencontrer sur les marchés de la région quelques femmes avec leurs anneaux de laiton aux chevilles, leurs bras ornés de bracelets de marbre et d'ivoire, des chasseurs avec arc et flèches, bandes de cuir au poignets… des femmes Lobi avec leurs pendentifs en bronze ou en bois d'ébène.
Puis nous atteindrons les hauts bassins de la Comoë : région de Banfora-Bobo. La pluviométrie assez forte dans cette région (1 100 à 1 300 mm) jointe au relief et aux capacités de rétention de l'eau en font "le château d'eau du Burkina Faso"…
La région de Banfora : les Sénoufo.
En nous dirigeant vers Banfora nous croiserons des dizaines de cascades… Karfiguéla, Yanahon… et nous flânerons dans la région… pirogues et hippos sur le lac de Tengrela… les rochers de Sindou, les "falaises"… marche à pied …et l'on découvre les installations humaines.
…Et enfin Bobo-Dioulasso. Cette ancienne capitale possède encore de nombreux bâtiments et demeures de style soudanais… son marché célèbre pour sa richesse en tissus artisanaux, sa cathédrale et les grandes mosquées de Hamdalaye et Dioulassoba et Sya, vieux quartiers bobolais… Ses potiers, ses forgerons, ses teinturiers font de cette ancienne capitale
du Burkina un véritable patchwork de couleurs et rythmes… Et nous rentrerons tranquillement sur Ouaga par "le chemin des écoliers".
paysage
 

Nous sommes à votre entière disposition pour vous faire parvenir le circuit détaillé jour par jour, ainsi que sa tarification, merci de nous contacter.

 
 

 
© Agence Tourisme 2009-2010 - Réa: G. Delorme